Votez Coluche pour les élections-francaises mentions légales

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017

VOTEZ COLUCHE

LE SEUL CANDIDAT QUI NE MENT PAS

POURQUOI ?

COMMENT ?

FAITES-VOUS CONFIANCE AUX CANDIDATS POUR LES ELECTIONS FRANÇAISE ?

EXPRIMEZ VOTRE VOIX PAR UN VOTE DE RECONNAISSANCE DE L’ABSTENTION.

VOTER, C’EST DONNER SA VOIX ET FAIRE CONFIANCE A UNE PERSONNE LÉGITIME POUR EXERCER LE DROIT DE GOUVERNER LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE...

NE VOUS POSEZ PAS LA QUESTION DE SAVOIR POUR QUI ? VOUS VOTEZ, MAIS PLUTOT DE SAVOIR POUR QUOI ? VOUS VOTEZ !

LA FABLE DES ANES

À L’USAGE DES ÂNES, QUE NOUS SOMMES TOUS

  • Source : site Politis http://www.politis.fr

    Cette fable traite sur un mode plaisant de la situation que nous connaissons sous le nom générique de "crise".

    Une histoire d’ânes, dont nous méritons tous le bonnet, puisque cette situation, nous l’avons laissée s’installer et nous montrons incapables d’en sortir.

    « Un homme portant cravate se présenta un jour dans un village.

    Monté sur une caisse, il cria à qui voulait l’entendre qu’il achèterait cash 100 euros l’unité tous les ânes qu’on lui proposerait.

    Les paysans le trouvaient bien peu étrange mais son prix était très intéressant et ceux qui topaient avec lui repartaient le portefeuille rebondi, la mine réjouie.

  • Il revint le lendemain et offrit cette fois 150 € par tête, et là encore une grande partie des habitants lui vendirent leurs bêtes.

    Les jours suivants, il offrit 300 € et ceux qui ne l’avaient pas encore fait vendirent les derniers ânes existants. Constatant qu’il n’en restait plus un seul, il fit savoir qu’il reviendrait les acheter 500 € dans huit jours et il quitta le village. »

    « Le lendemain, il confia à son associé le troupeau qu’il venait d’acheter et l’envoya dans ce même village avec ordre de revendre les bêtes 400 € l’unité.

    Face à la possibilité de faire un bénéfice de 100 € dès la semaine suivante, tous les villageois rachetèrent leur âne quatre fois le prix qu’ils l’avaient vendu et pour ce faire, tous empruntèrent. »

  • « Comme il fallait s’y attendre, les deux hommes d’affaire s’en allèrent prendre des vacances méritées dans un paradis fiscal et tous les villageois se retrouvèrent avec des ânes sans valeur, endettés jusqu’au cou, ruinés. »

    « Les malheureux tentèrent vainement de les revendre pour rembourser leur emprunt.

    Le cours de l’âne s’effondra. Les animaux furent saisis puis loués à leurs précédents propriétaires par le banquier.

    Celui-ci pourtant s’en alla pleurer auprès du maire en expliquant que s’il ne rentrait pas dans ses fonds, il serait ruiné lui aussi et devrait exiger le remboursement immédiat de tous les prêts accordés à la commune. »

  • « Pour éviter ce désastre, le Maire, au lieu de donner de l’argent aux habitants du village pour qu’ils paient leurs dettes, le donna au banquier, ami intime et premier adjoint, soit dit en passant. Or celui-ci, après avoir rétabli sa trésorerie, ne fit pas pour autant un trait sur les dettes des villageois ni sur celles de la commune et tous se trouvèrent proches du surendettement. »

    « Voyant sa note en passe d’être dégradée et pris à la gorge par les taux d’intérêts, la commune demanda l’aide des communes voisines, mais ces dernières lui répondirent qu’elles ne pouvaient en aucun cas l’aider car elles avaient connu les mêmes infortunes. »

    « Sur les conseils avisés et désintéressés du banquier, toutes décidèrent de réduire leurs dépenses : moins d’argent pour les écoles, pour les programmes sociaux, la voirie, la police municipale...

  • On repoussa l’âge de départ à la retraite, on supprima des postes d’employés communaux, on baissa les salaires et parallèlement on augmenta les impôts. C’était, disait-on, inévitable mais on promit de moraliser ce scandaleux commerce des ânes. »

    « Cette bien triste histoire prend tout son sel, quand on sait que le banquier et les deux escrocs sont frères et vivent ensemble sur une île des Bermudes, achetée à la sueur de leur front. On les appelle les frères Marchés. »

    « Très généreusement, ils ont promis de subventionner la campagne électorale des maires sortants. »

    Cette histoire n’est toutefois pas finie, car on ignore ce que firent les villageois.

    Et vous, qu’auriez-vous fait à leur place ?
    Que ferez-vous...?

CITATIONS

DES GRANDS HOMMES ONT DIT

  • Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça.

    Coluche

    Pour prendre une décision, il faut être un nombre impair de personnes, et trois c'est déjà trop.

    Georges Clémenceau

    Ce qui est simple est faux, ce qui est compliqué est impossible.

    Paul Valery
  • Les politiciens, il y en a, pour briller en société, ils mangeraient du cirage.

    Coluche

    On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse.

    Georges Clémenceau

    L'homme se distingue de l'animal en ceci qu'il est doué d'arrière-pensées.

    Antoine Blondin
  • Je voudrais rassurer les peuples qui meurent de faim dans le monde : ici, on mange pour vous.

    Coluche

    Le gouvernement a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas.

    Georges Clémenceau

    On aimerait voter pour le meilleur mais... il ne fait jamais partie des candidats !

    Kin Hubbard
  • C’est pas compliqué, en politique, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire !

    Coluche

    Tout le monde peut faire des erreurs et les imputer à autrui : c'est faire de la politique.

    Georges Clémenceau

    Il faut économiser son mépris étant donné le nombre des nécessiteux.

    Chateaubriand
  • L'horreur est humaine

    Coluche

    L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote.

    Pierre Desproges

    Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple

    Bertolt Brecht

Envoi du message
en cours.

Veuillez patienter
quelques secondes, merci.

CONTACT

ENVOYER UN MESSAGE



Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée ou revendue
à des tiers. Nous nous engageons à ne pas diffuser votre adresse e-mail.

DICTIONNAIRE

DES MOTS INTELLIGENTS

IMPRIMER

MON BULLETIN DE VOTE

Bulletin de Vote ; Votez Coluche

Envoi du message
en cours.

votre ami va bientôt
recevoir votre e-mail, merci.

PARTAGER

AVEC MES AMIS




Votre adresse e-mail et celle de votre ami ne seront pas divulguées ou revendues
à des tiers. Nous nous engageons à ne pas diffuser vos adresses e-mails.

MENTIONS

POUR NE PAS ALLER EN PRISON

  • POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE DU SITE INTERNET

    Les pages suivantes décrivent les modalités de gestion du site conformément au traitement des données personnelles des utilisateurs qui le consultent. Il s'agit d'un texte d'information qui est également conforme aux termes de l'article 13 du décret législatif n° 196/2003 - Code en matière de protection des données personnelles de ceux qui interagissent avec les services Web accessibles par voie télématique à partir de l'adresse : http://www.votezcoluche.com. Ce texte ne concerne que le site en objet et absolument pas d'autres sites Web consultés par l'utilisateur au moyen d'un lien.

    Ce texte d'information s'inspire également de la Délibération n° 13 du 1er mars 2007 « concernant Internet et le courrier électronique » du Garant de la Confidentialité, et de la Recommandation n° 2/2001 que les autorités européennes de protection des données personnelles, réunies dans le Groupe constitué par l'article n° 29 de la directive n° 95/46/CE, ont adopté le 17 mai 2001 pour déterminer certaines conditions minimales pour le recueil de données personnelles en-ligne, et plus particulièrement les modalités, les délais et la nature des informations que les titulaires du traitement doivent fournir aux utilisateurs quand ceux-ci se connectent sur les pages Web, indépendamment des buts de la connexion.

  • TITULAIRE DU TRAITEMENT

    Suite à la consultation de ce site, des données concernant des personnes identifiées ou identifiables peuvent être traitées. Le Titulaire de leur traitement est Jean-Philippe Plaza - résidence du centre - villa N.8 - 13119 Saint Savournin.
    Responsable éditorial : Jean-Philippe Plaza.

    LIEU DE TRAITEMENT DES DONNEES

    Les traitements liés au service Web de ce site sont effectués au domicile de Jean-Philippe Plaza et ne sont effectués que par du personnel technique chargé du traitement, ou par d'éventuels employés chargés des maintenances occasionnelles. Aucune donnée provenant du service Web ne sera communiquée ou diffusée. Les données personnelles fournies par les utilisateurs qui transmettent des demandes d'envoi de matériel d'information ou d'inscription à la banque de données du site, ne sont utilisées que dans le but de réaliser le service ou la prestation demandée.

    Hébergement : OVH : 140 Quai du Sartel - 59100 Roubaix - France
    Tél. 08 203 203 63

  • TYPES DE DONNEES TRAITEES : Données de navigation

    Les systèmes informatiques et les procédures des logiciels destinés au traitement de ce site Web acquièrent, au cours de leur fonctionnement normal, certaines données personnelles dont la transmission est implicite lors de l'utilisation des protocoles de communication d'Internet.

    Il s'agit d'informations qui ne sont pas recueillies pour être associées à des intéressés identifiés mais qui de par leur nature, pourraient au moyen d'élaborations et d'associations avec des données détenues par des tiers, permettre d'identifier les utilisateurs.Rentrent dans cette catégorie de données, les adresses IP ou les noms de domaine des ordinateurs utilisés par les utilisateurs qui se connectent sur le site, les adresses en notation URI (Uniform Resource Identifier) des ressources demandées, l'horaire de la demande, la méthode utilisée pour soumettre la demande au serveur, la dimension du fichier obtenu en réponse, le code numérique indiquant l'état de la réponse donnée par le serveur (bonne fin, erreur, etc.) et d'autres paramètres concernant le système d'exploitation et l'environnement informatique de l'utilisateur. Ces données ne sont utilisées que pour obtenir des informations statistiques anonymes sur l'utilisation du site et pour en contrôler le bon fonctionnement et sont annulées immédiatement après leur élaboration. Les données pourraient être utilisées pour vérifier d'éventuelles responsabilités en cas de délits informatiques hypothétiques, aux dépens du site : sauf cette éventualité, en l'état, les données concernant les contacts Web ne sont pas conservées pendant plus de six mois.

  • Données fournies volontairement par l'utilisateur

    L'envoi facultatif, explicite et volontaire de courrier électronique aux adresses indiquées sur ce site entraîne l'acquisition successive de l'adresse de l'envoyeur, nécessaire pour répondre aux demandes ainsi que des autres éventuelles données personnelles présentes dans le courriel. Des informations spécifiques de synthèse seront progressivement reportées ou visualisées dans les pages du site prédisposées pour des services sur demande particuliers.

    Cookies

    Aucune donnée personnelle des utilisateurs n'est acquise délibérément par le site. Aucun cookie n'est utilisé pour la transmission d'informations à caractère personnel, et lesdits cookies persistants, d'aucun type que ce soit c'est-à-dire des systèmes de traçage des utilisateurs, ne sont utilisés.
    L'utilisation des cookies de session (qui ne sont pas mémorisés de manière persistante sur l'ordinateur de l'utilisateur et disparaissent avec la fermeture du navigateur) est strictement limitée à la transmission d'identifiants de session (constitués de numéros au hasard générés par le serveur) nécessaires pour permettre l'exploration sûre et efficace du site. Les cookies de session utilisés sur ce site évitent le recours à d'autres techniques informatiques potentiellement préjudiciables pour la confidentialité de la navigation des utilisateurs et ne permettent pas l'acquisition de données personnelles d'identification de l'utilisateur.

  • Fichiers de connexion et leur conservation

    Les fichiers de connexion seront tracés pour des raisons de sécurité qui imposent l'enregistrement et la conservation des fichiers de connexion et la possibilité d'accès à ceux-ci par la police judiciaire dans l'éventualité où cette dernière en ferait la demande. Dans ce but, les fichiers d'accès seront conservés pendant une durée qui ne dépassera pas : 6 mois / - 1 an. D'éventuels contrôles des accès seront effectués graduellement et dans le plein respect de la norme, en particulier des principes de nécessité et de proportionnalité.